Hommage à Idrissa Ouedraogo

Le Festival International du Film d’Amiens rendra hommage à l’humanité, au grand cœur et au talent du cinéaste burkinabé Idrissa Ouedraogo, lors de sa prochaine édition, qui se tiendra du 9 au 17 novembre 2018.

Le Festival d’Amiens a présenté la quasi intégralité des œuvres de ce grand cinéaste depuis son premier court-métrage « Poko » (1985). En Picardie se noua une longue et fidèle amitié avec lui d’autant plus que le jeune Idrissa Ouedraogo faisait partie de la délégation qui en 1983 vint célébrer le jumelage entre le festival de Ouagadougou et le Festival d’Amiens.

Il fut également président du jury international d’Amiens en 1992, toujours prêt à aider les jeunes cinéastes. A cette occasion, il remit la Licorne d’or pour l’ensemble de son œuvre à la Doyenne des actrices noires, Darling Legitimus, (Grand-Prix d’interprétation féminine à Venise pour « Rue Cases-Nègres »). Ce n’est pas par hasard non plus qu’Idrissa Ouedraogo ait été le seul cinéaste appelé à donner le point de vue des africains dans le film sur l’attentat du 11 septembre « 11’09″01 – September 11 ». Le sens de l’humour et de la dérision dont fait preuve ce court-métrage donne la mesure, si besoin est, d’une écriture lucide et à la mesure des enjeux cinématographiques de son époque.
Pour rendre hommage à l’homme et à l’immense cinéaste, le 38e Festival d’Amiens réunira des comédiens, des réalisateurs et des professionnels de nombreux pays pour évoquer celui qui, à l’image de Sembène Ousmane, contribua par son œuvre à faire des cinémas africains un art universel.

 

Le Jeudi 15 novembre au petit théâtre de la Maison de la Culture d’Amiens aura lieu une soirée animée par Charles Tesson (Semaine de la critique – Festival de Cannes) avec la présence du réalisateur Abderrahmane Sissako, de la comédienne Mariam Kaba et du comédien Cheik Doukouré.