DE Marc Petitjean — France Avec invitéMarc Petitjean

Le récit de cette expédition est glaçant, les images retrouvées saisissantes. Un film nécessaire qui interroge sur l’acquisition de certaines collections. · The story of this expedition is chilling, the images found striking. A necessary film that questions the acquisition of certain collections.

Dakar-Djibouti 1931, le butin du musée de l’Homme L’histoire

16 mai 1931. Dirigée par Marcel Griaule, une équipe de 6 jeunes ethnographes, dont l'écrivain Michel Leiris, part pour un périple de deux ans à travers l'Afrique, de Dakar à Djibouti. Ils ont hâte de mettre en pratique de nouvelles méthodes pour faire reconnaître l'ethnologie comme une science moderne et humaniste et collecter des centaines d’objets sur le terrain pour compléter les collections du Musée d'ethnographie. Ils ont aussi un programme très précis pour étudier "l'homme africain" avec l’aide d’informateurs locaux. Mais Leiris et Griaule n’attendent pas la même chose de l’ethnographie. Leiris fuit Paris et ses mondanités pour se mettre à l’épreuve dans un continent "sauvage". Il cherche à faire des rencontres authentiques avec les habitants et apprendre de l’autre par la subjectivité. Griaule au contraire est dans l’objectif. Ancien militaire, il veut appliquer ses méthodes et utilise l’administration coloniale pour organiser sa collecte d’objets. Pendant le voyage, Michel Leiris tient son carnet de route, une œuvre personnelle où il décrit notamment la logique d’intimidation et d’effraction à l’œuvre dans certaines prises d’objets sacrés dont il se rend lui-même complice. En 1934, Leiris publie L’Afrique fantôme, son carnet de route du voyage et se brouille avec Griaule qui lui reproche de dévoiler les coulisses de l’expédition.

May 16, 1931. Led by Marcel Griaule, a team of 6 young ethnographers, including the writer Michel Leiris, set off on a two-year journey through Africa, from Dakar to Djibouti. They are eager to put into practice new methods to gain recognition of ethnology as a modern and humanistic science and to collect hundreds of objects in the field to complete the collections of the Museum of Ethnography. They also have a very specific program to study "African man" with the help of local informants. But Leiris and Griaule do not expect the same from ethnography. Leiris flees Paris and its mendacity to put himself to the test in a "wild" continent. He seeks to make authentic encounters with the inhabitants and to learn from each other through subjectivity. Griaule on the contrary is in the objective. A former soldier, he wants to apply his methods and uses the colonial administration to organize his collection of objects. During the trip, Michel Leiris keeps his logbook, a personal work in which he describes in particular the logic of intimidation and break-in at work in certain taking of sacred objects in which he himself makes himself an accomplice. In 1934, Leiris published L’Afrique fantôme, his travel diary, and fell out with Griaule, who criticized him for revealing the backstage of the expedition.

L’avis du festival

Marcel Griaule et Michel Leiris représentent deux visions distinctes de l’ethnographie. Ancien militaire, Griaule veut appliquer ses méthodes et utilise l’administration coloniale pour organiser sa collecte d’objets. Leiris tient son carnet de route, une œuvre personnelle où il décrit la logique d’intimidation et d’effraction à l’œuvre dans certaines prises d’objets sacrés dont il se rend lui-même complice. L’abondance de documents et d’images filmées retrouvées sont saisissantes. La réussite du film réside aussi sur la bonne distance du réalisateur face à l’horreur en mouvement sous nos yeux. Les hommes et les femmes rencontrés ont été filmés par les ethnologues au même niveau, que les objets dont on peut se saisir. Effrayant !

Annouchka de Andrade, directrice artistique.

La durée

58‘
Documentaire
Long métrage
Tous publics / U - Universal / G
France · 2020 · Couleur & N/B

Scénario Marc Petitjean · Photographie Olivier Petitjean · Montage Isabelle Poudevigne · Son Marc Petitjean · Musique Camille Petitjean

Contact distribution TS Productions

En partenariat

Les projections
Les projections (édition en cours)
41
17 novembre 2021

En présence de • Marc Petitjean

19:15 > 20:53
vendredi12

    le même jour
    samedi13

      le même jour
      dimanche14

        le même jour
        lundi15

          le même jour
          mardi16

            le même jour
            mercredi17

              le même jour
              jeudi18

                le même jour
                vendredi19

                  le même jour
                  samedi20

                    le même jour