DE Aleksandra Khokhlova — Russia

Tourné dans la campagne russe, ce film est une satire de la bigoterie sous le régime soviétique de l'entre deux-guerres. · Shot in the Russian countryside, this film is a satire of bigotry under the interwar Soviet regime.

L'affaire des fermoirs (Delo s zastezhkami) L’histoire

À la sortie d'une église, une bourgeoise âgée recrute trois mendiants et les emmène dans son domaine pour leur faire démolir une cabane. Elle leur lit la Bible, ouvrage qui comporte de superbes fermoirs dorés. L'un des ouvriers, Michka, est fasciné par le prêche. Un fermoir casse; il le répare. Au moment de payer les vagabonds, la femme divise la somme en deux, estimant que le trio n'a pas travaillé pendant qu'il écoutait le sermon. Une dispute s'ensuit. Les compagnons partent. Sur le chemin, l'un d'eux, Senka, montre qu'il a volé les fermoirs. Michka veut les reprendre et une bataille éclate. Michka finit par racheter les objets et va les apporter à leur propriétaire qui, en guise de remerciement, reprend sa lecture alors que le gueux meurt de faim. (Synopsis issu de l'ouvrage Les origines du cinéma soviétique, un regard neuf, de Myriam Tsykounas, Les Éditions du cerf)

After leaving a church, an elderly woman recruits three beggars and takes them to her estate to have them demolish a hut. She reads them the Bible, a book with beautiful golden clasps. One of the workers, Mishka, is fascinated by the preaching. A clasp breaks; he repairs it. When it comes time to pay the vagabonds, the woman splits the money in half, saying that the trio did not work while listening to the sermon. An argument ensues. The companions leave. On the way, one of them, Senka, shows that he has stolen the clasps. Mishka wants to take them back and a battle breaks out. Mishka finally buys the objects and takes them to their owner, who, in gratitude, resumes his reading while the beggar is starving. (Synopsis from the book The Origins of Soviet Cinema, a New Look of Myriam Tsykounas, Les Éditions du cerf)

L’avis du festival

L'affaire des fermoirs (Alexandra Khokhlova d'après une nouvelle éponyme de Gorki) relate l'histoire d'une bigote qui se joue de trois malheureux et leur lit la Bible sous prétexte de sauver leur âme mais en fait pour soustraire ce temps de lecture au temps de travail estimé et ainsi les payer moins ; bien sûr s'en suivra une dispute lors de laquelle la vilenie de cette femme, pure figure du pharisianisme, éclate. Alexandra Khokhlova, par un montage digne de Koulechov (son compagnon à l'époque) fait éclater la vérité sociale en juxtaposant des plans de la dévote à l'église et des travailleurs épuisés et affamés qui attendent. Un carton sarcastique commente « la dame accumule les actes de sainteté ». Les choses ne sont pas toujours explicites mais par petites touches, un climat s'installe et des plans métaphoriques donnent des indications sur la progression dramatique. Ce premier film révéla avec éclat le talent d'Alexandra Khokhlova.

Anne-Marie Poucet, vice-présidente des JCA

Copie issue des collections de la Cinémathèque de Toulouse.

La durée

27‘
Fiction
Court-métrage
VO(ru)VOSTFR
Tous publics / U - Universal / G
DCP2K
Russia · 1929 · N/B

Scénario Aleksandra Khokhlova · D’après Adaptation d'un récit de Maxime Gorki. · Photographie Mikhaïl Vladimirski · Avec A. Bavrin, Galina Ivanovskaya, Pyotr Galadzhev

Contact distribution Nicolas Damon

Les projections
Les projections (édition en cours)
41
17 novembre 2021

20:30 > 21:12
vendredi12

    le même jour
    samedi13

      le même jour
      dimanche14

        le même jour
        lundi15

          le même jour
          mardi16

            le même jour
            mercredi17

              le même jour
              jeudi18

                le même jour
                vendredi19

                  le même jour
                  samedi20

                    le même jour