DE Marguerite Duras — France

C’est l’histoire d’un amour, vécu aux Indes, dans les années 30, dans une ville surpeuplée des bords du Gange. · It is the story of a love, lived in India in the 1930s, in an overcrowded city on the banks of the Ganges.

India Song L’histoire

À Calcutta, en 1937. Anne-Marie Stretter, épouse de l’ambassadeur de France, entretient une relation amoureuse avec Michael Richardson. Un soir, au cours d’une réception donnée à l’ambassade, elle le retrouve et lui accorde quelques pas de danse. Parmi les invités se trouve aussi le vice-consul de France à Lahore, envoyé en disgrâce à Calcutta. Celui-ci, apercevant Anne-Marie, ne tarde pas à lui déclarer son amour passionné, devant l’assemblée des convives scandalisée. Le lendemain, Anne-Marie a mystérieusement disparu…

In Calcutta, in 1937. Anne-Marie Stretter, wife of the French Ambassador, has a romantic relationship with Michael Richardson. One evening, during a reception given at the embassy, ​​she finds him and gives him a few dance steps. Among the guests is also the vice-consul of France in Lahore, sent in disgrace to Calcutta. The latter, seeing Anne-Marie, wasted no time in declaring his passionate love for her, in front of the scandalized assembly of guests. The next day, Anne-Marie mysteriously disappeared...

L’avis du festival

India song est tout autant un texte qu’un film de Marguerite Duras (présente par la voix). Adapté de deux de ses romans, India song recrée une Inde coloniale figée dans une torpeur de classe où les êtres apparaîtraient comme des fantômes de vie. Tel ce vice-consul fou de désir (Michel Lonsdale) qui hurle son amour douloureux pour la femme de l’ambassadeur (magnétique Delphine Seyrig) qui s’abandonne, elle, dans les bras d’autres amants, alors qu’une mendiante se lamente à l’extérieur du Palais. Deux films en un : celui des corps et celui des voix. Et la musique obsédante de Carlos d’Alessio. Hypnotique, déstabilisant et sans équivalent.

Jean-Pierre Bergeon, confondateur du FIFAM.

La durée

120‘
Fiction
Long métrage
Tous publics / U - Universal / G
France · 1975 · Couleur

Scénario Marguerite Duras · D’après d'après son propre roman Le Vice-Consul · Photographie Bruno Nuytten · Montage Solange Leprince · Son Michel Vionnet · Musique Carlos d'Alessio · Production Simon Damiani, André Valio-Cavaglione, Stéphane Tchalgadjieff · Avec Delphine Seyrig, Michael Lonsdale, Claude Mann, Mathieu Carrière, Didier Flamand

Contact distribution Tamasa Distribution

Les récompenses
  • 1975 Prix de l'Association Française du Cinéma d'Art et d'Essai
  • 975 Grand Prix
Les projections
Les projections (édition en cours)
41
16 novembre 2021

15:45 > 18:00
vendredi12

    le même jour
    samedi13

      le même jour
      dimanche14

        le même jour
        lundi15

          le même jour
          mardi16

            le même jour
            mercredi17

              le même jour
              jeudi18

                le même jour
                vendredi19

                  le même jour
                  samedi20

                    le même jour