DE Emilio Maillé — Mexico, France Avec invitéEmilio Maillé

Budd Boetticher revient sur la création et l’aventure de son film sur le matador Carlos Arruza qui fut un échec et lui couta sa carrière. · Budd Boetticher looks back on the creation and adventure of his film about matador Carlos Arruza which was a failure and cost him his career.

Les années Arruza (Los años Arruza) L’histoire

En 1960, au moment de traverser la frontière mexicaine, Budd Boetticher, le grand réalisateur américain ne se doute pas de ce que seront pour lui les années à venir. Au sommet de sa carrière hollywoodienne – il avait réalisé plus de trente films et était devenu un des plus grands réalisateurs de westerns de l'après-guerre – il décide de réaliser un film de fiction avec son ami, le très célèbre matador mexicain Carlos Arruza. Cette aventure va changer le cours de l'existence de Budd Boetticher. Attentes, souffrances, déception, le tournage de ce film fut l'un des plus difficiles et des plus longs de l'histoire du cinéma... Le long métrage qui prit dix ans de la vie d'un homme, et lui coûta sa carrière, n'obtint pas le succès escompté. Mais peut-on parler d'un échec devant une telle force de caractère ? Aujourd'hui en Californie, Budd Boetticher va avoir quatre-vingts ans. Pour la première fois, il accepte de raconter, dans une grande complicité avec le réalisateur, cette aventure impensable.

In 1960, when crossing the Mexican border, Budd Boetticher, the great American director, had no idea what the years to come would be for him. At the height of his Hollywood career - he had made more than thirty films and had become one of the greatest directors of post-war westerns - he decided to make a fictional film with his friend, the very famous Mexican matador Carlos Arruza. . This adventure will change the course of Budd Boetticher's life. Expectations, sufferings, disappointment, the shooting of this film was one of the most difficult and longest in the history of cinema ... The feature film which took ten years of a man's life, and cost him his career, did not achieve the expected success. But can we speak of a failure in the face of such strength of character? Today in California, Budd Boetticher will be eighty years old. For the first time, he agrees to tell, in great complicity with the director, this unthinkable adventure.

L’avis du festival

Cette aventure va changer le cours de l'existence de son réalisateur. Attentes, souffrances, déception, le tournage de ce film fut l'un des plus difficiles et des plus longs de l'histoire du cinéma... il dévora dix ans de la vie d'un homme, lui coûta sa carrière, n'obtint pas le succès escompté. Mais peut-on parler d'un échec devant une telle force de caractère ? En Californie du sud, Budd Boetticher vient d’avoir quatre-vingts ans dans la petite ville de Ramona. Il accepte de se raconter, dans une grande complicité avec le réalisateur. La fascination de Budd Boetticher pour le monde de la corrida à cheval, son amour du Mexique et de sa richesse culturelle font aimer encore plus cette œuvre unique en son genre.

Jean-Pierre Garcia, cofondateur du FIFAM.

FIPA d'or (meilleur film documentaire) en 1996.

La durée

55‘
Documentaire
Long métrage
VO(en)VOSTFR
Tous publics / U - Universal / G
Mexico, France · 1996 · N/B

Scénario Emilio Maillé, Florence Delay · Photographie Xavier Pérez Grobet · Montage Bernard Josse · Musique Manuel Rocha · Production Jean-François Lepetit · Avec Budd Boetticher

Contact distribution La Femme Endormie

Les récompenses
  • 1996 Fipa d’or du Meilleur Documentaire
Les projections
Les projections (édition en cours)
41
15 novembre 2021

En présence de • Emilio Maillé

17:15 > 18:50
vendredi12

    le même jour
    samedi13

      le même jour
      dimanche14

        le même jour
        lundi15

          le même jour
          mardi16

            le même jour
            mercredi17

              le même jour
              jeudi18

                le même jour
                vendredi19

                  le même jour
                  samedi20

                    le même jour