Exposition

L'artiste invitée

Or, Esprit et nature d'un territoire

Cette exposition, OR, Esprit et nature d’un territoire, du 10 novembre 2017 au 7 janvier 2018  est composée de 33 cadres de petits formats recouverts d’or, invite au voyage. 33 voyages au cœur de la Colombie entre bosquet et forêt tropicale, d’où surgissent hommes, animaux, églises, tous flottant sur d’étranges embarcations. Les fleurs et les fruits des arbres explosent formant des galaxies sous le regard malicieux de l’artiste.

 

Entrée libre. Du 10 novembre 2017 au 7 janvier 2018.

Pilar Albarracín

Née en 1968 en Andalousie, Pilar Albarracín est diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Séville en 1993. Elle vit et travaille entre Madrid et Séville. Plasticienne et performeuse espagnole, Pilar Albarracín s’est imposée rapidement comme une artiste majeure sur la scène contemporaine internationale à travers une oeuvre militante née dans la société postfranquiste. Son travail s’articule autour des rapports de domination, des inégalités de genre, d’identité nationale ou ethnique. Elle analyse les rites, les traditions populaires et les mythes religieux à travers l’ironie et la satyre afin de nous interroger sur la manière dont ils façonnent l’identité et la morale. Elle utilise essentiellement la performance mais également la vidéo, la photographie et les installations monumentales ainsi que nombre de dessins et de broderies.

L’œuvre de Pilar Albarracín a été très remarquée lors de la première Biennale Internationale d’art contemporain de Séville dont le commissaire, Harald Szeemann l’avait également exposée l’année précédente au PS1-MoMA de New York. En 2005 l’artiste a participé à la 51ème Biennale de Venise et à la première Biennale de Moscou ainsi qu’à celle de Sao Tome & Principe, 2008, Busan, 2014 et Québec, 2017.

Le travail de l’artiste a fait l’objet d’importantes expositions personnelles, dont Pilar Albarracín au Reales Atarazanas, Séville, 2004; Mortal Cadencia à La Maison Rouge-Fondation Antoine de Galbert, Paris (France), 2008 et plus récemment, Coreografías para la salvación au Théâtre National de Chaillot, Paris, 2015, Ritos de fiestas y sangre au Centre d’Art contemporain, Malaga (Espagne), 2016 et Extractos de fuego y de veneno à La Madraza, Grenade (Espagne), 2017. En 2018, son travail a été l’objet de grandes rétrospectives: Que me quiten lo Bailao à La Tabacalera, Madrid et Pilar Albarracín au Musée d’Art Contemporain, Chiang Mai (Thaïlande), 2019. Pilar Albarracín a également participé à de nombreuses expositions collectives internationales d’envergure telles que Centre of Gravity, à Istanbul Modern Sanat Müzesit (Turquie); Here comes the sun. Magazín 3, Stockholm Konsthall (Suède), 2005; Voices of Silence au Musée d’Art Contemporain de Herzliya
(Israël), 2006; Global Feminisms au Brooklyn Museum de New York (États-Unis), 2007; Fluid Street Kiasma’s 10th anniversary exhibition, au Musée Nykytaiteen Kiasma à Helsinki (Finlande), 2008; Transmission Interrupted, au Modern Art Oxford (Royaume-Uni), 2009; All Creatures great and small, à la Zacheta National Gallery of Art de Varsovie (Pologne), 2010; Alles Kannibalen /Tous Cannibales à la Fondation Olbricht de Berlin (Allemagne), 2011; Lo real maravilloso au Musée d’Art Contemporain de Tokyo (Japon), 2014; Accrochage.3 Pop & Musique/Sound à la Fondation Louis Vuitton, Paris, 2015; Guernica au Musée National Picasso, Paris, 2017. Pilar Albarracín est représentée par la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois à Paris (France) et par la Galerie Filomena Soarès à Lisbonne (Portugal)
C/ Goya nº21, Local , 41005 Sevilla, España – Móv. +0034 626 490 515.
www.pilaralbarracin.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!